Prenez soin de votre cerveau

Votre mode de vie joue un rôle majeur dans le maintien et l’amélioration de vos capacités cérébrales. Si les rôles précis de l’inné et de l’acquis ne sont pas encore définis, il est établi que certains facteurs agissent directement sur notre cerveau, tels que l’alimentation, le sommeil, la pratique sportive ou le lien social. Suivez nos conseils de prévention santé, vous en serez plus performants !

Optez pour une alimentation saine
et équilibrée

Votre cerveau, comme votre corps, a besoin d’être nourri. Aucun médicament ne peut se substituer à ce que vous pouvez lui apporter au quotidien. Sucres lents, protéines, glucides et acides gras sont indispensables pour que votre cerveau soit en capacité de fonctionner efficacement. Le régime méditerranéen, souvent considéré comme le meilleur en matière de prévention santé, est aussi efficace contre le déclin cognitif et donc la maladie d’Alzheimer. Les légumes, les fruits, l’huile d’olive, les céréales et les poissons sont donc conseillés tant pour la santé en général que pour le fonctionnement du cerveau. L’assiette idéale se compose d’une moitié de légumes, d’un quart de protéines et d’un quart de féculents.

Exercez votre cerveau

Il ne faut jamais cesser d’apprendre. Albert Jacquard, célèbre généticien, le répétait, “il faut faire fonctionner son cerveau”. Nous devons faire travailler nos neurones pour générer de nouvelles connexions neuronales. Cette plasticité cérébrale s’entretient et se développe par l’activité intellectuelle et de nouveaux apprentissages. On peut stimuler son cerveau avec des jeux de mémoire ou apprendre une langue étrangère. L’essentiel est de sortir de la routine et de se lancer des défis, de surprendre son cerveau pour qu’il reste en éveil. Pratiquez ainsi la méditation de pleine conscience, une activité nouvelle pour votre cerveau qui libère du stress. 

Dormez mieux et plus longtemps

Le sommeil est indispensable pour maintenir le cerveau en bon état. Il participe activement à son développement, à la consolidation de la mémoire, à la gestion des émotions. À l’inverse, le manque de sommeil affecte notre activité cérébrale et nuit à nos capacités cognitives en entraînant des manques d’attention et de vigilance. Il affaiblit nos défenses immunitaires, favorise l’anxiété et les risques de maladies cardiovasculaires. Pour mieux dormir, identifiez vos besoins en sommeil, installez-vous confortablement au calme et oubliez vos écrans !

Faites de l’exercice régulièrement

L’activité physique est aussi bénéfique pour le cerveau que pour le corps. Diverses études prouvent que bouger régulièrement entretient les neurones. Ils se connectent mieux entre eux et se multiplient dans une zone particulière, celle de l’hippocampe où mémoire et émotions sont gérées. Les neurones sont aussi mieux oxygénés, les toxines sont nettoyées. Cela entraîne une amélioration de l’attention, une meilleure concentration et une capacité de mémorisation accrue.

Gardez du lien social

Il est essentiel, tout au long de la vie, de conserver et de développer des liens sociaux. Des recherches ont montré que les personnes ayant un engagement social faible développaient plus souvent la maladie d’Alzheimer. Communiquez avec autrui pour faire fonctionner et stimuler votre cerveau.

En résumé, chouchoutez votre cerveau en ne le ménageant pas :  plus il fonctionne, plus il est opérationnel !